GraceWood Gallery    :

 

Retour/ back

 

 

Camille Pissarro

 

Naissance : 10 juillet 1830

Décès : 13 novembre 1903

Artiste peintre

 

Il eut pour élève Armand Guillaumin et Paul Cézanne.

Mouvement : impressionnisme

 

Œuvres marquantes :

-       le village d’Eragny

-        

Cet artiste, fut l’un des fondateurs du mouvement impressionniste, français d’origine Danoise, il s’était spécialisé autour de tableaux représentant des paysages études scènes de la vie, concernant notamment les paysans dans les champs. Egalement, considéré comme un néo-impressionniste, il marqua son style par des représentations picturales, de Montmartre et du Louvre, ou encore des Tuileries. 

Ayant comme élève Armand Guillaumin, et Paul Cézanne, il influença aussi Paul Gauguin, qu’il eut également comme élève, un autre point commun  les unissait, le mouvement anarchique, milieu que Pissarro aimait fréquenter.

 

Né dans l’Ile de Saint-Thomas, aux Antilles sous domination Danoise, ses parents d’origines françaises dirigent une quincaillerie. Parti en France, pour faire ses études scolaires dès l’âge de 12 ans, il étudiera la peinture, encouragé par ses maitres d’école. Revenu  sur son ile natale, pour commencer l’apprentissage du négoce auprès de son père, il finira vers 1852 par quitter le cadre familial, pour tenter sa chance comme artiste peintre vers Caracas, au Venezuela, en compagnie d’un ami, Fritz Mel bye.

1855, sera l’année où il décidera de ne se consacrer qu’à la peinture, il quittera définitivement les Antilles, pour aller à Paris.

Ses rencontres avec Jean-Baptiste Corot, Gustave Courbet ou Eugène Delacroix seront capitale dans l’évolution de sa peinture, mais ce sera surtout Jean-François Millet, qui suscitera son intérêt, par la description des scènes rurales, et Gustave Courbet,  pour l’humilité de ses traits.

 

Vers 1860, Camille Pissarro fait la connaissance d’une fille de viticulteur, Julie Velay, qu’il aimera et épousera plusieurs années après à Londres. Son père, qui ne voyait pas cette union d’un bon œil, lui coupera les vivres.

 

Vivant d’une façon rudimentaire, il décide de partir pour Pontoise, avec sa femme, Julie Velley et sa fille, nouveau-né, peignant des enseignes pour gagner de quoi subvenir à sa famille.

La guerre de 1870, se faisant menaçante, lui et sa famille immigrent vers Londres, où il rencontra Claude Monet, qu’il connaissait déjà, et notamment le marchand d’art Paul Durand-Ruel.

Installé à Louveciennes avant son départ de Londres, où il avait laissé plus de 1 500 tableaux, à son retour, il se surprend à découvrir qu’il ne lui en reste plus qu’une quarantaine. Néanmoins, ce sera entre Louveciennes et Londres, qu’il perfectionnera son style, peignant tout une série de peintures et dessins.

 ,

Pissarro a travailler, durant les années 1880, avec Daubigny, puis Cézanne et enfin Gauguin et Guillaumin, ces derniers venant tour à tour et parfois ensemble dans la demeure du peintre, au sein d’une bourgade, qui est désormais sa ville de travail, Pontoise.

Admis parmi le groupe des impressionnistes, Pissarro sera plutôt considéré comme un patriarche bienveillant.

Pissarro, malgré tout en difficulté financière, démarchera souvent les marchands d’arts et les collectionneurs, puis finalement vers 1884, ce n’est que grâce à un prêt de Claude Monet, que l’artiste pourra s’acheter une maison à Eragny-sur-Epte, lieu qu’il gardera jusqu’à sa mort, et où il pourra travailler plus confortablement.

Il y peindra souvent des scènes de la nature et notamment des pommiers qu’il peut voir de la fenêtre de son atelier, au sein de sa demeure. Van Gogh, Monet, Gauguin et Cézanne y seront invités à maintes reprises.

 

 

Born: July 10, 1830

Death: November 13, 1903

Painter

 

He was a pupil Armand Guillaumin and Paul Cézanne.

Movement: Impressionism

 

Outstanding works:

- The village of Eragny

-

This artist, was one of the founders of the Impressionist movement, original French Danish,  he specialized around paintings of landscapes scenes of life studies, notably concerning the peasants in the fields. Also considered a neo-impressionist,  he scored his style by pictorial representations, Montmartre and the Louvre or the Tuileries.

Having a pupil Armand Guillaumin, and Paul Cézanne, Paul Gauguin as he influenced,  he also had as a student, another common united them, the anarchic movement middle Pissarro liked to attend.

 

Born on the island of St. Thomas,  West Indies under Danish rule, parents of French origins run a hardware store. Party in France, to his academic studies at the age of 12, he studied painting,  encouraged by his school teachers. Income on his native island, to start learning trading on his father, he will end up leaving in 1852 the family,  to try his luck as a painter to Caracas, Venezuela, in the company of a friend, Mel Fritz bye.

1855 will be the year he decides to devote himself to do painting,  he finally left the West Indies, to go to Paris.

His encounters with Jean-Baptiste Corot, Gustave Courbet and Delacroix will be crucial in the evolution of his painting,  but it will be mainly Jean-François Millet, who raise their interest the description of rural scenes, and Gustave Courbet, to the humility of his features.

  

Around 1860,  Camille Pissarro met a girl winemaker, Julie Velay, he will love and marry after several years in London. His father, who did not see this union a good eye,  cut off his allowance.

 

Living in a rudimentary way, he decided to go to Pontoise, with his wife, Julie Velley and daughter, newborn,  painting of stores to earn money to support his family.

The War of 1870 is making threatening him and his family immigrated to London, where he met Claude Monet,  he already knew, especially the art dealer Paul Durand-Ruel.

Housed in Louveciennes before his departure from London, where he had left more than 1,500 paintings, on his return,  he is surprised to discover that he left him more than forty. Nevertheless, it will be between Louveciennes and London, he perfected his style,  while painting a series of paintings and drawings.

 ,

Pissarro work during the 1880s, with Daubigny, Cézanne and Gauguin and Guillaumin and finally,  the last coming in turn and sometimes together in the home of the painter, in a village that is now his city work, Pontoise.

Admitted among the Impressionist group,  Pissarro will instead be regarded as a benevolent patriarch.

Pissarro, still in financial difficulty, often démarchera merchants of art and collectors,  and finally about 1884, it is only through a loan of Claude Monet, the artist will be able to buy a house in Eragny-sur-Epte, instead he held until his death,  and where he can work more comfortably.

He often painted scenes there of nature including apple he can see his studio window in his home. Van Gogh,  Monet, Gauguin and Cezanne will be invited repeatedly.

 Lecture. Play

 

 

Autre site

/ other website:

www.sirius-neeting.com

www.gracewood.one