GraceWood Gallery    :

 

Retour/ back

 

 

Simone de Beauvoir

 

 

Naissance: 9 janvier 1908

Décès: 14 avril 1986

        

 

Mouvement: existentialist

         ET féminists

Œuvre Marquantes:

-le deuxième sexes

 Les mandarins

-les belles images

 

De son vrai nom : Simone, Lucie, Ernestine, Marie, Bertrand de Beauvoir.

 

Elle fut la fille de George Bertrand Beauvoir, avocat, fut cet un temps, et comédien amateur et de Françoise Brasseur, bourgeoise de Verdun.

Elle eut une éducation de bonne famille, rentrant à l’âge de 5 ans au cours Désir.

A la suite d’une banqueroute du grand-père maternelle, Gustave Brasseur, banquier de son état, toute la famille se trouve embarqué dans ce malheur, obligeant, les parents de Simone à quitté un bel appartement du boulevard Raspail, pour un autre plus sombre et austère de la rue de Rennes, à Paris. Simone est l’ainée de sa sœur, Hélène.

Cette péripétie aura des conséquences malheureuses, sur l’entente conjugale des parents de Simone, d’autant que désormais son père pense que seules les études pourront sortir leur fille, de la condition difficile, dans laquelle elle se trouve. George de Beauvoir était un passionné de littérature, il saura transmettre cette passion à sa famille, notamment la jeune Simone.

 

Sa jeunesse se passa fréquemment à Saint-Ybard, dans le parc de Meyrignac en Corrèze, parc créé par son grand-père, Ernest Bertrand de Beauvoir, sur un terrain acquis par son arrière grand-père Narcisse Bertrand. D’ailleurs la jeune écrivaine évoquera ses souvenirs dans son livre «  Mémoire d’une jeune fille rangée », souvenirs qu’elle partagea avec sa jeune sœur. Ce parc fut créé en 1890.

L’année 1925, sera marqué par son entrée à l’institut catholique de Paris pour ses études des mathématiques, et, et l’institut Sainte-Marie de Neuilly pour les lettres.

Elle arrivera à obtenir les certificats  de mathématiques générales, de littérature et de latin.

En 1927, elle obtient son certificat de philosophie général, s’en suivra ses certificats d’éthique et de psychologie, avant d’entamer un mémoire pour son diplôme d’étude supérieur, sur Leibniz.

 

Ce sera à la faculté  des Lettres de l’université de Paris, qu’elle fera une rencontre capitale…Jean-Paul Sartre, dont elle deviendra amoureuse, et sa compagne jusqu’à la fin de la vie de celui-ci.

Elle est reçue deuxième au concours d’agrégation de philosophie de Paris, en 1929, derrière …Jean-Paul Sartre.

Après l’agrégation, elle obtient un poste d’enseignante à Marseille, alors que Sartre lui, en obtient un au Havre, un dilemme, pour elle qui ne tient pas à se séparer de son amour. Sartre lui propose le mariage, qu’elle refusera, jugeant le mariage plus contraignant qu’une liberté qu’elle tient à conserver à tout prix. Finalement, elle arrivera à se faire muter à Rouen, se rapprochant de Sartre …Simone rencontrera dans l’établissement, où elle enseigne, une autre pédagogue bisexuelle, Colette Aubry, avec qui elle aura des relations, , qu’elle  aura, avec certains de ses élèves, ainsi qu’un autre étudiant de la classe de Sartre.

Le couple Beauvoir-Sartre sera muté à Paris, juste avant la guerre, permettant à la jeune écrivaine , d’enseigner au Lycée Molière entre,  1936 à 1939. Elle sera renvoyée, à la suite de sa relation avec son élève Bianca Bienenfeld.

 

Elle sera expulsée de l’éducation nationale, suite à la plainte d’une mère d’élève, en 1943, pour débauche de mineur, puis réintégrée en 1945, cependant elle décidera de ne plus retourner enseigner.

Simone travaillera pour la Radio (Radio Vichy), présentant des émissions musicales,

Elle fondera avec la collaboration de Boris Vian, son mari Sartre et d’autres intellectuels, une revue «   les Temps modernes », pour mettre en valeur l’existentialisme, tout particulièrement à travers la littérature.

 

Sa situation financière lui permettant désormais d’être libre, elle se consacre à sa passion de l’écriture, et sympathisante communiste, elle voyagera à travers la Russie, la Chine et Cuba notamment, faisant connaissance avec, Fidel Castro, Che Guevara, ou Mao Zédong, et l’écrivain Richard Wright.

L’année 1949, sera l’année de la publication de son œuvre marquant, «  le deuxième sexe ». Un succès….

Grâce et à travers ce roman, Simone de Beauvoir, deviendra une des figures de proue, du féminisme.

1954 : elle obtient  le prix Goncourt pour le «  Mandarin », évoquant sa liaison avec l’écrivain, Nelson Algren.

1958, elle publie son autobiographie, évoquant sa vie de couple, avec Sartre. 1964sort «  Une mort très douce », relatant  la mort de sa mère, évocation également de l’acharnement thérapeutique et l’euthanasie, ces thèmes y seront largement relatés.

Associée à Gisèle Halimi et Elisabeth Badinter, elle arrive à obtenir le droit aux femmes,  la reconnaissance du droit à la torture durant la guerre d’Algérie, et également le droit à l’avortement. 1971, sera l’année de la publication, de son «  Manifeste des 343 », publié par le Nouvel Observateur.

 

 

La mort de Sartre en 1980 permet à Simone de Beauvoir de publier en premier lieu, un roman détaillant la fin de vie de son mari, puis des entretiens enregistrés à Rome en aout et septembre 1974, où elle met au point ce qu’elle pensai de l’affaiblissement des facultés intellectuelles de son défunt mari, et du comportement détestable de la fille adoptive de la fille de Sartre. ,

Elle meurt en 1986, chez elle, au 11 bis rue Victor Schœlcher, Paris 13, entouré de sa fille adoptive, Sylvie Le Bon de Beauvoir et de ClaudLanzmann.

 

Born: January 9, 1908

Death: April 14, 1986

 

 

Movement: existentialist

AND Feminists

Outstanding work:

-the second sexes

 The mandarins

-the beautiful images

 

His real name Simone,  Lucie Ernestine Marie Bertrand de Beauvoir.

 

She was the daughter of George Beauvoir Bertrand, lawyer, this was a time, amateur actor and Françoise Brasseur, bourgeois Verdun.  

She had a good family education, returning to the age of 5 during Desire.

Following bankruptcy maternal grandfather Gustave Brasseur, a banker by profession,  the whole family is embedded in this misfortune, forcing Simone's parents left to a nice apartment on the Boulevard Raspail for a more sombre and austere street of Rennes,  in Paris. Simone is the eldest of her sister, Helen.

This episode will have unfortunate consequences on marital harmony Simone's parents,  especially now that his father thinks that only studies could leave their daughter, the difficult conditions in which it is located. George de Beauvoir was a literature enthusiast,  he will transmit this passion to his family, including the young Simone.

 

His youth was spent in St. Ybard frequently in the Corrèze Meyrignac park, park created by his grandfather,  Ernest Bertrand de Beauvoir, on land acquired by his great grandfather Narcisse Bertrand.  Besides, the young writer evoke his memories in his book "of a Dutiful Daughter Memory" memories she shared with her younger sister. This park was created in 1890.

The year 1925,  will mark its entry into the Catholic Institute of Paris for his studies of mathematics, and the Sainte-Marie Institute of Neuilly for letters.  

She will arrive in obtaining certificates of general mathematics, literature and Latin.

In 1927, she obtained her certificate of general philosophy,  will follow its ethical certificates and psychology, before starting a memory for its higher degree study on Leibniz.

 

It will be at the Faculty of Letters of the University of Paris,  it will make an important meeting ... Jean-Paul Sartre, which it will become love, and his companion until the end of the life of this one.

She received the second philosophy aggregation contest in Paris in 1929 behind ... Jean-Paul Sartre.

After aggregation, she obtained a teaching position at Marseille,  while Sartre, gets one in Le Havre, a dilemma, for she does not want to separate from her love. Sartre proposes marriage, she will refuse,  judging it more binding than marriage freedom she wants to keep at all costs. Eventually it will come to mutate in Rouen,  approximating Sartre ... Simone will meet in the school, where she teaches, another bisexual teacher, Colette Aubry, with whom she had relations, she will,  with some of his pupils, and another student of class Sartre.

The Beauvoir-Sartre couple will be transferred to Paris, just before the war, allowing the young writer,  to teach the Lycée Molière between 1936 to 1939. It will be returned as a result of his relationship with his student Bianca Bienenfeld.

 

It will be expelled from the national education,  on the complaint of a parent student, in 1943, for minor debauchery, then reinstated in 1945, however it will decide not to go back to teach.

Simone work for Radio (Radio Vichy), presenting music programs,

It will base in collaboration with Boris Vian, her husband Sartre and other intellectuals,  magazine "Modern Times", to showcase existentialism, especially through literature.

 

His financial situation now allowing it to be free,  she devoted herself to her passion of writing and communist sympathizer, she will travel across Russia, China and Cuba in particular, getting to know, Fidel Castro, Che Guevara,  Mao Zedong or, and writer Richard Wright.

The year 1949 will be the year of the publication of his work scoring, "the second sex." A success ....

Through and through this novel, Simone de Beauvoir,  become one of the leading figures of feminism.

1954: she won the Prix Goncourt for "Mandarin", citing his affair with writer Nelson Algren.

1958  she published her autobiography, referring to her marriage with Sartre. 1964sort "A very sweet death", relating the death of his mother,  also evoke aggressive treatment and euthanasia, these themes will be broadly described therein.

Combined with Gisèle Halimi and Elisabeth Badinter, she manages to get right to the women,   recognition of the right to torture during the war in Algeria, and also the right to abortion. 1971 will be the year of the publication of his "Manifesto of the 343"  published by Le Nouvel Observateur.

 

 

Sartre's death in 1980 allows Simone de Beauvoir published first, a novel detailing the end of her husband's life,  and interviews recorded in Rome in August and September 1974, where she is developing what it thought of the weakening of the intellectual faculties of her late husband,  and detestable behavior of the adopted daughter of the daughter of Sartre. ,

She died in 1986 at her home at 11 bis rue Victor Schoelcher, Paris 13, surrounded by his adopted daughter  Sylvie Le Bon de Beauvoir and ClaudLanzmann.

 

         

  Lecture. Play

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre site/ other website: www.sirius-neeting.com

www.gracewood.one